• Votre panier est vide.
    • Votre panier est vide.

Entre les « pros » et les « contre », il est parfois très difficile de trouver une parole juste sur ce sujet qui peut devenir alors une source d’inquiétude pour la future maman. Comme beaucoup de choses, allaiter comprend des avantages et des désavantages et peut convenir plus à certaines personnes qu’à d’autres.
Vous vous posez des questions sur l’allaitement ? Vous avez peut-être envie d’allaiter mais le sujet vous inquiète un peu. Nous vous aidons à y voir un peu plus clair dans cet article et vous proposons quelques lectures pour aller plus loin…

Nourriture sensorielle et affective

Allaiter permet un contact privilégié, dit « peau à peau » entre la mère et le bébé. L’allaitement répond non seulement aux besoins nutritionnels très particuliers du bébé (sachez que le lait maternel contient plus de 200 composantes et que sa composition s’adapte au fil du temps aux besoins spécifiques du bébé), mais aussi à son besoin de chaleur, d’amour, de lien et de sécurité.

Les bienfaits de l’allaitement

Pour l’enfant
• Le bébé est moins touché par les infections en tous genre (gastro-entérites, rhumes, grippes, bronchites, bronchiolites, otites, etc.) car il bénéficie via le lait maternel du système immunitaire de sa maman ;
• Le bébé serait moins touché par certaines maladies inflammatoires comme l’eczéma ou l’asthme ;
• Certaines études suggèrent que l’allaitement diminuerait le risque d’embonpoint et d’obésité chez l’enfant.

Pour la mère
• L’allaitement provoque des contractions (parfois douloureuses) dans le ventre et peut ainsi beaucoup aider la mère à perdre le poids pris pendant la grossesse et retrouver sa ligne ;
• L’allaitement réduirait le risque du cancer du sein ;
• L’allaitement exclusif retarde le retour des menstruations – même si on ne peut pas certifier qu’il soit un moyen de contraception 100 % efficace.

Quelle durée d’allaitement ?

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF recommandent de nourrir les bébés exclusivement avec du lait maternel pendant les 6 premiers mois. L’allaitement peut ensuite se poursuivre pendant 2 ans voir au-delà, si on intègre des aliments complémentaires (diversification et découverte progressive des autres aliments à partir de 4-6 mois) dans le régime du bébé.
Cela dit, une récente étude suggère qu’au-delà de 4 mois, dans les pays développés bénéficiant d’eau potable et d’une alimentation de bonne qualité, les bénéfices de l’allaitement s’amoindrissent pour l’enfant et peuvent être une source d’épuisement pour la mère, en particulier en cas de reprise du travail.
A partir de l’arrêt de l’allaitement, que ce soit au bout de quelques semaines ou de plusieurs mois, l’enfant doit recevoir à la place du lait maternel (et jusqu’à ses 3 ans) un lait dit « infantile » spécifique, fabriqué à partir de laits animaux (vache, brebis, chèvre, etc.) ou de laits végétaux comme le riz.

Comment se préparer à allaiter ?

Voici quelques conseils pour vous préparer au mieux à allaiter

• Parlez-en autour de vous, avec votre sage-femme, votre médecin, votre conjoint, vos amies qui ont tenté l’expérience avant vous
• Lisez un ou deux livres sur le sujet avant l’accouchement (cf liste ci-dessous)
• Adoptez les bonnes postures en amont afin d’éviter les crevasses sur les seins et le mal de dos : http://www.doctissimo.fr/bebe/allaitement/guide-pratique-de-l-allaitement/positions-allaitement
• Remplissez vos placards d’aliments favorisant la lactation : tisane de houblon, avoine, sésame, fenugrec, fenouil, levure de bière, etc. Et buvez beaucoup !
• Sachez que la mise en route est parfois un peu difficile pour certaines femmes et que l’allaitement est souvent irrégulier : le bébé tète plus certains jours/ certaines nuits que d’autres
• Sachez que la montée de lait qui survient entre deux et cinq jours après l’accouchement est un épisode crucial : https://www.parents.fr/bebe/allaitement/6-choses-a-savoir-sur-la-montee-de-lait-13386
• Renseignez-vous sur le sevrage en amont, car celui-ci est parfois douloureux (il peut provoquer des engorgements) : pour le réussir, il faut choisir le bon moment et avoir du temps pour remplacer peu à peu les tétées (prévoir 4 ou 5 semaines au total). Coupez les tétées du matin et/ou du soir en dernier, ce sont souvent celles que les bébés préfèrent.
• Faites-vous confiance : vous savez certainement mieux que personne ce qui est bon pour votre enfant !

Et vous, vous étiez plutôt lait maternel ou lait en poudre ?

Petite biblio pour en savoir plus sur l’allaitement :
– Petit guide conçu par des professionnels et téléchargeable en ligne : http://inpes.santepubliquefrance.fr/30000/pdf/0910_allaitement/Guide_allaitement_web.pdf
– L’Allaitement : De la naissance au sevrage, Marie Thirion, Albin Michel, 2014
– Allaiter et reprendre le travail, Véronique Darmangeat, Chronique sociale, 2012
– Allaiter : pourquoi ? comment ? Idées reçues sur l’allaitement, Véronique Boulinguez-Jouan, Le cavalier bleu éditions, 2012

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les dernières News Tidoo dans votre boite mail.

Recevez les derniers conseils des parents Bio, nos actus, nos offres spéciales.


Subscribe