• Votre panier est vide.
    • Votre panier est vide.
MassagebébéNB

Bébé est né et c’est un nouveau rythme qui commence. A la naissance, un nourrisson ne fait pas la différence entre le jour et la nuit. Son horloge biologique qui règle les périodes d’éveil et de sommeil n’est pas encore ajustée. Alors pour aider son nouveau-né à trouver son sommeil rien de mieux qu’un massage pour le détendre et l’apaiser. En effet les bienfaits du massage permettent de favoriser le sommeil. Mais quel est le rythme de sommeil d’un nourrisson ? Et quels bénéfices du massage sur son sommeil ? Comment masser bébé ?

Le sommeil d’un enfant

La vie d’un nouveau-né est un enchainement de périodes de sommeil allant de 2 heures à 4 heures chacune. Si vous allaitez votre enfant alors il se réveillera un peu plus souvent. En effet le lait maternel est plus digeste que le lait artificiel car il contient des enzymes comme la lipase qui va prédigérer les lipides. De plus ce lait, composé de petites protéines est adapté au système digestif encore immature de bébé entrainant une absorption plus rapide.

Entre 0 et 3 mois

Un nourrisson dort entre 14 à 18h par jour. Pour faire ses nuits un bébé a besoin d’énergie pour lui permettre de réguler son horloge biologique et s’adapter aux différences de température de son corps, à son rythme cardiaque, aux cycles hormonaux. De plus les premiers mois, la nuit de bébé n’est pas linéaire : il peut se réveiller entre 2 phases de sommeil. On dit qu’un enfant fait « ses nuits » quand il dort 5h à 6h d’affilée entre 23h le soir et 8h du matin. Voici quelques statistiques qui permettent de relativiser sur le sommeil de votre tout petit :

  • à l’âge de 2 mois : 1 nourrisson sur 4 fait « ses nuits »
  • à 4 mois : ce sont 3 enfants sur 4 qui les font
  • à 10 mois : 90% des bébés font leurs nuits

Alors armez-vous de patience vous aussi vous allez pouvoir dormir ! 😊

De 3 à 6 mois

Un enfant dort entre 12 à 15h par jour. Comme il pèse au moins 5 kg, il est donc bien plus costaud pour tenir entre les tétées ou les biberons. A partir de cet âge le bébé s’adapte bien à cette nouvelle vie. Il se sent plus en confiance, il peut se calmer lui-même. La journée et la nuit sont bien rythmées et vous décryptez plus facilement les signes de fatigue : il se frotte les yeux, baille, pleure…

De 6 à 12 mois

Même si un enfant dort également entre 12 et 15h par jour, il y a un net changement pour les nuits car il est capable de se rendormir par lui-même. Il va enchainer les phases de sommeil. Mais à partir de 8 mois, l’angoisse de séparation, étape normale de son développement, survient. Et c’est pendant cette période délicate pour le bébé que le massage peut l’apaiser et le détendre.

Quels sont les bienfaits du massage pour bébé ?

Voici les 3 principaux bienfaits qui favorisent le sommeil de bébé.

La continuité de la vie utérine

Le massage du nourrisson permet la continuité de la vie utérine. Un bébé avant sa naissance est entouré de sa maman. Le ventre de la maman est une enveloppe dans laquelle il se sent protégé. Les bruits et les lumières sont atténués. Et en plus il y fait chaud ! A la naissance le nouveau-né doit apprendre à réguler sa température, à aller chercher sa nourriture en tétant. Enfin votre tout petit ne sent plus autour de lui cette barrière protectrice qu’était votre ventre ! Quel changement pour lui ! Le massage, cette communication non-verbale, permet de recréer ce contact tellement sécurisant pour lui. Or qui dit bébé sécurisé dit bébé calme et apaisé pour dormir.
Comme le dit Frédérick Leboyer dans Shantala :

Pour aider les bébés à traverser le désert des premiers mois de la vie, pour qu’ils n’éprouvent plus l’angoisse de se sentir isolés, perdus, il faut parler à leur dos, il faut parler à leur peau qui ont soif et faim autant que leur ventre.

Frédérick Leboyer

La sécrétion de l’hormone du sommeil

Le massage de plus procure une grande détente avec la sécrétion de l’hormone du sommeil : la mélatonine. Cette hormone chasse les effets du stress et bébé apprend à se détendre. Un nourrisson massé est souvent plus actif et plus alerte pendant les périodes d’éveil et donc forcément il dort mieux pendant la sieste ou la nuit. Mais ce bien-être ne va pas être seulement réservé au bébé. Vous aussi vous vous sentirez détendue lorsque vous verrez que votre bébé ne pleure plus, qu’il est calme et que vous lui donnez un tel bien-être. Rien de plus crispant quand on est parent que d’entendre les pleurs de son enfant. Aussi le massage conforte vraiment les parents dans leur capacité à faire du bien à leur bébé.

Le développement du lien d’attachement

Enfin le massage de bébé renforce le lien d’attachement grâce à l’ocytocine. Avec cette hormone ce lien devient de plus en plus fort. L’ocytocine est secrétée par le cerveau 7 secondes après le début du massage ! Ce qui entraine un sentiment de sécurité car le nourrisson se sent aimé. Il est alors capable de s’adapter aux différentes situations comme cette nouvelle vie qui commence ou encore apprendre à s’endormir seul la nuit. Quel soulagement !

Comment masser bébé ?

Pour que le massage soit agréable pour bébé vos gestes doivent être doux, lents et dans une seule direction.
La question que nous nous posons tous : quand commencer à masser bébé ? Il vient de naître et semble minuscule et pourtant il peut déjà ressentir les bienfaits du massage. Alors comment faire pour que ce moment soit une détente pour lui et pour nous ?

Avant de commencer

Voici quelques conseils pour que ce moment soit une détente pour bébé et pour vous :

  • choisissez un moment où votre bébé est éveillé et détendu : il sera bien plus réceptif aux bienfaits du massage
  • couchez bébé sur une couverture au sol, ou sur votre lit. Si vous êtes plus à l’aise pour masser debout, couchez votre enfant sur la table à langer
  • mettez un éclairage doux dans la pièce où vous allez masser bébé pour qu’il soit bien détendu
  • sélectionnez une huile végétale comme l’huile de pépin de raisin ou de l’huile d’olive. Vous pouvez aussi utiliser un lait de toilette ou une huile de massage fabriquée à la maison.
  • Enlevez vos bagues pour que la peau de bébé ne soit pas éraflée
  • Privilégiez des séances courtes pour ne pas trop stimuler votre enfant

De plus n’hésitez pas à mettre un peu de chauffage dans la pièce pour que bébé n’ait pas froid lorsque vous retirerez ses vêtements et sa couche. Enfin réchauffez-vous les mains pour qu’elles soient à la même température que la peau de bébé
Petite astuce : préparez à l’avance le matériel dont vous allez avoir besoin pour ne pas tout arrêter brusquement.

Tout est prêt ? Alors c’est parti !

Les types de massages

Voici un exemple de massage bébé pour favoriser le sommeil de votre enfant.

Pour que les bienfaits du massage soient nombreux pour bébé commencez par presser doucement les parties de son corps déjà habituées au toucher : les bras, les jambes et le dos. Si bébé sourit et réagit bien à vos gestes alors continuez. C’est un bel encouragement !
Vous pouvez ensuite cibler les endroits à détendre : le cou, les épaules …  Si ce sont les coliques qui gênent votre nourrisson massez-lui le ventre en réalisant des rotations avec vos doigts dans le sens des aiguilles du montre pour suivre le sens de la digestion.
Lorsque votre tout petit a les pieds froids massez la plante des pieds, riche en terminaisons nerveuses et chaque orteil pour les réchauffer.

Les bienfaits du massage sont donc nombreux pour bébé puisqu’ils favorisent la détente et la relaxation. Ils permettent de recréer autour de lui une bulle de douceur.
Si vous voulez aller plus loin l’Association Française de Massage pour Bébé soutient et accompagne les parents via des ateliers dans toute la France.
Et pour vous quels sont les massages que bébé raffole ? On a hâte de lire vos commentaires.

Découvrez également notre dernier article Réussir son allaitement

Share this post

Leave your thought here

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les dernières News Tidoo dans votre boite mail.

Recevez les derniers conseils des parents Bio, nos actus, nos offres spéciales.