• Votre panier est vide.
    • Votre panier est vide.
accouchement maison

Avis aux mamans en quête d’authenticité et d’expériences alternatives… Accoucher à la maternité n’est pas une fatalité ! À condition de s’organiser, de se renseigner, de bien s’entourer (c’est vraiment primordial!) et de préparer cet événement avec soin, il est tout à fait possible de pratiquer l’accouchement à la maison. Tidoo fait le point pour vous grâce au témoignage précieux de Capucine, qui a accouché chez elle l’année dernière.

Une pratique très peu répandue en France

Chaque année, à peine quelques milliers de mamans (soit environ 1 à 2 % des mamans) choisiraient d’accoucher chez elle, en toute intimité, avec une sage-femme et leur conjoint. Une décision mûrement réfléchie qui permet aux deux parents d’être pleinement acteurs de l’accouchement et également d’accueillir leur bébé directement dans le cocon familial, sans négliger la sécurité.

Les raisons de ce choix sont multiples, comme par exemple : le désir de vivre pleinement et plus naturellement la naissance de son enfant, l’expérience d’un précédent accouchement traumatisant en maternité ou encore tout simplement le refus d’un accouchement surmédicalisé.

Quelles sont les conditions pour accoucher à domicile ?

« Les futurs parents doivent être tous les deux très motivés ! » explique Capucine. Sachez que vous serez peut-être obligés, en cas de complication, d’aller accoucher dans une maternité proche. Sachez aussi que vous ne pourrez pas bénéficier d’une péridurale (voir notre article sur l’accouchement sans péridurale ).

« La chose la plus importante selon moi est de trouver la bonne sage-femme libérale qui pratique des accouchements à domicile », raconte Capucine. Elle aura l’expérience, le matériel et les assurances nécessaires. Elle saura tout vous expliquer, tant sur les risques que sur les bénéfices. Le problème, c’est qu’elles sont très rares : il y en aurait aujourd’hui une soixantaine en France qui pratique l’accouchement à la maison. « Vous devez avoir totale confiance en elle, évidemment, et mettre au point ensemble votre projet d’accouchement », précise Capucine.

Un suivi médical classique

Plusieurs situations rendent impossible l’accouchement à domicile en raison des risques de complication. Citons par exemple la grossesse gémellaire, la présentation du bébé par le siège, la menace d’un accouchement prématuré, ou encore les antécédents de césarienne, d’hypertension ou de diabète de la maman.

Le suivi médical pour un accouchement à la maison est le même que lors d’un accouchement classique à la maternité : une consultation mensuelle, trois échographies espacées au fil des mois et plusieurs examens de dépistage (ex : toxoplasmose, rubéole, groupe sanguin, marqueurs sériques…)

Le jour J et la préparation à la maison

« Vous pouvez choisir la pièce et la position dans laquelle vous souhaitez accoucher. Vous pouvez aussi profiter de votre douche ou de votre baignoire», explique Capucine. La sage-femme aura besoin d’une alèse plastifiée, de serviettes et d’une bassine. Elle apportera le reste du matériel nécessaire (dont le monitoring pour écouter le rythme cardiaque du bébé).  « La sage-femme est à vos côtés pour vous soutenir, vous aider, vous épauler. C’est une expérience incomparable».

La sage-femme peut aussi demander un transfert en urgence dans une maternité (elle doit avoir un accord avec une maternité à proximité). La présence du père est très importante : il participe via des massages, des caresses, des soins et des paroles rassurantes. Après l’accouchement, la sage-femme viendra vous rendre visite tous les jours pendant trois ou quatre jours, puis tous les deux ou trois jours ensuite, pour s’assurer que tout va bien pour le bébé et la maman.

Quel coût ?

Un accouchement à domicile coûte un peu plus cher que dans une maternité publique, et moins que dans le privé. Comptez en moyenne entre 600 et 1200 euros pour l’accouchement, dont environ 300 euros sont pris en charge par la Sécurité sociale. Les mutuelles couvrent parfois le dépassement d’honoraires.

Pour aller plus loin sur le sujet

  • L’annuaire des sages-femmes libérales : www.ordre des sages-femmes
  • Préparer son accouchement – Faire un projet de naissance (Ed. Jouvence)
  • Mieux accoucher, c’est possible. (Ed. Synchronique)
  • Intime naissance – Choisir d’accoucher à la maison (Ed. La Plage)
  • Le guide de la naissance naturelle (Mama Ed.)
  • Accoucher la maison ? (Ed. Myriadis)

Découvrez également notre précédent article l’haptonomie .

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les dernières News Tidoo dans votre boite mail.

Recevez les derniers conseils des parents Bio, nos actus, nos offres spéciales.