• Votre panier est vide.
    • Votre panier est vide.

Yoga prénatal : une grossesse bien dans ma peau

Le yoga prénatal est un yoga spécifiquement conçu pour les femmes enceintes et adapté à chaque mois de la grossesse. Il vous permettra, à raison d’environ dix à quinze minutes de pratique par jour, de vivre une grossesse sereine, de travailler vos positions au quotidien, d’être plus agile et plus mobile, de limiter certains petits maux de grossesse comme les maux de dos, les jambes lourdes et les brûlures d’estomac, mais aussi de vous préparer tout en douceur à l’accouchement…
Alors, vous êtes prêtes ? Voici une petite introduction toute en douceur à cette gymnastique tonifiante et respirante… Munissez vous de vêtements souples et confortables ainsi que d’un tapis en mousse, et à vous de jouer !

Travailler sa posture et sa respiration

Le yoga est une discipline ancienne qui allie un ensemble de postures et d’exercices de respiration qui visent à apporter un bien être physique et mental. Yoga signifie « relier » : c’est une recherche constante d’équilibre entre le corps et l’esprit, une recherche d’harmonie et un travail puissant sur la respiration. Cette discipline apaisante est dont particulièrement adaptée à la grossesse. Elle accompagne les changements physiques et hormonaux et permet de se sentir bien dans son corps.
« Le travail de respiration est capital en yoga, explique le docteur Bernadette de Gasquet, spécialiste du sujet. Il apporte beaucoup à la femme, que ce soit au cours de la grossesse ou lors de l’accouchement. ». Lors de l’accouchement, il s’agira en effet de pousser en respirant, et non pas en bloquant, ce à quoi le yoga prénatal prépare remarquablement.

Une discipline relaxante, adaptée et accessible

Le yoga prénatal, tout comme le yoga classique, est une alternance entre des asanas (des postures et des étirements) et un travail respiratoire approfondi (appelé traditionnellement pranayama).
Il est accessible à toutes les futures mamans, qu’elles en aient déjà pratiqué pendant des années ou bien qu’elles soient tout juste débutantes, à quelques exceptions près : grossesse fragile, grossesse pathologique ou hypertension. Certains médecins déconseillent également le yoga pendant les trois premiers mois de grossesse. Si vous avez la moindre question, parlez-en à votre médecin, votre gynécologue ou la sage-femme qui vous suit.

S’y remettre en douceur après l’accouchement

Certaines postures de yoga peuvent également être pratiquées aussitôt après l’accouchement. Elles aident à repositionner le bassin, à tonifier le périnée et à améliorer la circulation. Elles permettent de se détendre et de faire le plein d’énergie après cet événement souvent éprouvant. Le yoga permet à la jeune maman de retrouver confiance en elle et en son corps, de retrouver un équilibre après la naissance et offre, en peu d’efforts, une sensation de bien-être physique et psychique.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les dernières News Tidoo dans votre boite mail.

Recevez les derniers conseils des parents Bio, nos actus, nos offres spéciales.


Subscribe